Mais qui croit dur comme fer à 
ses souvenirs, quarante ans plus tard ?

 

L’éternel recommencement

À la fin 2017, en préparant ma retraite, à la recherche de fiches de paie et d’attestations de travail, je  retrouve dans ses placards des tirages argentiques noir et blancs dont j’ai fait les tirages dans le cagibi de mon deux pièce parisien, entre 1977 et 1983, alors que j’habitais encore la capitale. Les plus anciennes de ses photos ont à l’époque déjà quarante années. 150 photos. C’est le déclic. L’idée est là. Faire un livre. Croiser ces photos, avec des notes de l’époque, et des souvenirs. 

« Il y a cadeau inattendu dans ces tirages. Ce cadeau, c’est ce qui vit toujours en nous par delà le temps qui passe, par delà les générations, ce qui vit et renait sans cesse, cela s’est glissé là dans ces anciennes photos, j’en suis ici un des passeurs. Certes je vois aujourd’hui dans cette expression photographique le reflet inattendu de ma propre métamorphose à cette époque là. Mais, à y réfléchir, en montrant ce qui semble avoir disparu, ces rues et gens, ces paysages, ces clichés surgissant du passé, se révèle ce qui germe et pousse toujours en nous. Car ce n’est pas la nostalgie qui est la plus importante pour moi dans ce projet, même si je la connais. C’est l’éternel recommencement. Qui m’a traversé, me traverse encore et nous traverse tous. »

 Le livre, est édité chez Ubik Art éditions. Une lecture musicale proposée autour de ce livre. Son  thème  : la métamorphose et la renaissance. Accompagné de Sonia Bessa au chant, de Noël Letertre au piano et à la flûte traversière, d’amis écrivains, d’invités surprise... cette soirée littéraire et très musicale, et elle prend tout son sens avec en simultané l’exposition de ces photos des années 1977 à 1983, à l’occasion du vernissage.

Les airs et textes interprétés par Sonia Bessa et Noël Letertre sont de Barbara, Jacques Prévert, Françoise Kucheida , Bia Krieger, Renaud, Daria de Martynoff , Maurane, Carole Laure, Pierre Barouh, Henri Crolla, Lewis Furey, Dominique Issermann, Anita Vallejo, Oscar Castro, Reynaldo Hahn et Philip Glass. S'ajoutent au répertoire musical des improvisations au piano et à la flûte traversière de Noël Letertre accompagnant les extraits de textes dits par moi-même, la chanteuse et les autres liseurs présents, textes tirés du livre « photos tirées d’un cagibi ». J’invite  également dans le spectacle des auteurs amis et des extraits de leurs texte qu’il a choisi,  selon le lieu et les circonstances, ainsi que des pincées de citations, herbes et épices littéraires et parfois philosophiques, cueillies et saupoudrées en suivant mon intuition et le hasard du moment, offertes par Baudelaire, Verlaine, Novalis, Anaïs Nin, …etc.

Texte répété, travaillé... Un spectacle. 

Une première exposition des photos du livre s’est tenue du 14 au 23 octobre aux « Vins d’Antigone » aux halles Jacques Coeur à Montpellier. La deuxième exposition s’est tenue du 17 décembre 2021 au 5 janvier 2022 à la Maison pour Tous Mélina Mercouri. Avec un rendez très particulier : le 17 décembre 2021, toujours à la Maison pour Tous Mélina Mercouri, à 19 h, Sonia Bessa, Noël Letertre et Paul Coudsi offraient  au public réuni une lecture musicale dans le décor de l’exposition,… et six auteurs lecteurs : Julien Brun, Paul Coudsi, Marc Ely Jacqueline Lou Paris, Simone Rivier.

 

Ils ont aimé les « Photos tirées d’un cagibi »

Marie Daulhac, " Bravo Paul pour ta créativité et ta détermination "

Isabelle Sibille,  " Remis par Jean-Claude Rivière, j’ai eu le plaisir de parcourir ce beau livre ce week-end. Bravo pour cet ouvrage remplit de petits voyages au travers de vos souvenirs. Merci "

Danielle Miliani Eprinchard, " Bonjour Paul, Merci pour ce bel ouvrage qui éveille en moi plein de souvenirs d’un temps et d’un espace disparu ; qui me rappelle aussi cet autre cagibi que mon père avait installé dans notre salle de bain devenu chambre noir… J’aime beaucoup tes textes qui révèlent la poésie d’un quotidien « entre deux »; ces textes nous amènent à voyager plus loin dans l’imaginaire et donnent à voir alors que les photos, elles, nous parlent ! "

Samir Saïh , "J’ai reçu mon exemplaire dédicacé. Beau travail. Bravo, l’artiste."

Pierre Hénon, " p34 c’est rue Gauguet 😀. Bon ben ton livre m’a fait tout le voyage jusqu’à Paris car beaucoup de textes en plus des images ! Un voyage dans le temps et particulièrement dans Paris super sympa. Bravo ! "

Annie Dalbin, " un excellent témoignage d’une époque révolue, pas si lointaine malgré tout "

Sandrine Deci, " livre bien reçu, il est magnifique. je suis contente que vous ayez réussi votre projet ! "

Michel Raulet : " je n’ai pas l’habitude de faire des compliments mais j’ai pris un vif plaisir à parcourir ton livre. On a tous un Paris à soi fait de scènes de films, de séjours et d’expériences diverses, mais tu as parfaitement saisi cette époque de grands bouleversements et mis des mots sobres et justes. Cette ville est faite pour le noir et blanc et les images de vies dérobées à la rue. (…) Je suis persuadé que tu pourrais diffuser ce livre auprès de libraires parisiens… "

Patrick Bastide. " C’est un magnifique ouvrage, la qualité est exemplaire, j’imagine le travail réalisé pour concevoir et réaliser « photos tirées d’un cagibi ». Impatient de le recevoir, je suis content d’en posséder un ! J’aurai aimé avoir votre dédicace à Montpellier ! Bravo. Merci "

Sarah Cohen. " Je suis en train de regarder et lire les secrets du cagibi. Tu écris bien la ville … c’est assez mélancolique. ou bien, le suis-je ? (à revoir tous ces gens en habits 70 80, et ces véhicules et cette ambiance des grandes villes à l’ancienne, bien que déjà la débauche immobilière y creuse son lit. Haussmann II impose ses objectifs (et caméras) à tous angles."

loupe

 

On peut Commander le livre sur le site de l’éditeur

 

 

Publié par Paul